[ Info Santé ] Renforcer son immunité ?

  • [ Info Santé ] Renforcer son immunité ?

    Tout le monde ou presque a déjà sa recette magique. Pourtant, il n’existe pas une seule, mais de nombreuses solutions naturelles qui permettent de préserver voire majorer notre immunité. Il est temps de prendre soin de nous après le confinement.

    Quelques notions simples d’immunité

    L’immunité est la capacité d’un organisme à se défendre contre des substances étrangères, notamment des agents infectieux (bactéries, virus, parasites).

    Elle est mobilisée par le corps pour combattre toute intrusion d’un élément biologique qu’elle ne reconnaît pas notamment lors d’une infection ou de maladies infectieuses. Pour mémoire, il existe cependant une tolérance immunologique afin d’éviter l’allergie et la maladie auto-immune.

    Quelles sont les deux formes d’immunité ?

    • L’immunité innée

    Elle est composée de cellules programmées pour reconnaître des substances étrangères et réagir en les détruisant et en les évacuant de l’organisme (=phagocytose). Sa réponse est dite non-spécifique car elle agit comme une barrière en première ligne de défense, en éliminant une vaste gamme de substances pathogènes (ou intrus) sans tenir compte de leur spécificité antigénique.

    • L’immunité acquise (adaptative ou spécifique)

    Elle n’est pas présente à la naissance et se caractérise par sa capacité d’apprentissage, d’adaptation et de mémorisation. Elle est composée de cellules plus spécialisées appelées lymphocytes, capables de développer une mémoire pour un antigène spécifique. Lorsque le système immunitaire rencontre des envahisseurs étrangers et reconnaît une substance exogène (antigène), l’immunité acquise met en place une attaque et développe une mémoire pour cet antigène. Elle sera capable par la suite de reconnaître celui-ci et de choisir une défense spécifique et ciblée.

    Les cellules immunitaires sont maturées dans la moelle rouge osseuse et dans le thymus, ce sont des organes lymphoïdes primaires, soit des organes de maturation.

    Il existe également les organes lymphoïdes secondaires qui sont les lieux de passage, d’accumulation, et de rencontre entre antigènes et cellules de l’immunité. On retrouve parmi eux la rate, les ganglions lymphatiques et les tissus lymphoïdes associés aux muqueuses (plaques de Peyer).

    Stress et immunité

    Le système immunitaire est très sensible à l’état émotionnel et au stress, en particulier le stress chronique.

    Le stress affaiblit les capacités du système immunitaire du corps et le rend plus disposé aux infections car il monopolise une bonne partie des ressources biologiques et immunitaires, notamment quand il est chronique.

    En temps normal, la réponse du corps humain au stress se module automatiquement. Une fois la menace écartée, les taux d’adrénaline et de cortisol (hormones du stress) chutent, le rythme cardiaque et la tension artérielle redeviennent normaux, et les autres systèmes reprennent leurs fonctions habituelles.

    Si les agents de stress persistent (stress chronique), cette réaction physiologique reste active et surexpose l’organisme aux hormones du stress. Le corps n’est plus capable de réagir normalement et les cellules du système immunitaire ne fonctionnent pas de façon optimale, augmentant le risque d’intrusion pathogène.

    Une étude a été réalisée afin de mieux comprendre l’interaction du stress avec la réponse immunitaire. Cette relation serait en rapport avec la stimulation des récepteurs β2-adrénergiques des cellules immunitaires lors du stress, pouvant diminuer leur fonctionnalité dans l’immunité.

    Pour étudier leur rôle, l’étude a mimé une situation de stress chronique chez des souris en administrant une molécule qui, comme les hormones du stress, stimule les récepteurs β2-adrénergiques. Elle a ensuite exposé les animaux à un virus de la famille des herpès.

    Le taux de mortalité des souris « stressées » qui avaient reçu la molécule s’est alors avéré bien supérieur à celui des souris non traitées (90 % contre 50 %).

    Pourquoi booster son immunité de manière naturelle ?

    Le système immunitaire défend notre organisme, notamment contre les agressions extérieures. Lorsqu’il est en bonne santé, il est plus difficile pour une infection de s’installer, notamment les infections hivernales comme le rhume, la grippe ou les virus.

    Ce dernier est lui-même intimement lié à l’état de notre terrain physiologique, c’est-à-dire les carences, surcharges, déchets, toxines, acidité de nos liquides physiologiques (sang, lymphe, cellules).

    « Le microbe n’est rien, le terrain est tout », Dr Antoine Béchample.

    Autrement dit, si votre terrain est au top, votre système immunitaire aura bien moins de difficulté à éradiquer une infection microbienne et virale, d’où l’importance de le renforcer.

    Alors, quelles sont les 4 solutions pour vous aider à améliorer votre immunité ?

    À suivre dans le prochain article….

    Les Plantes et huiles essentielles, pour renforcer votre immunité

Haut