[ Info Santé ] Renforcer son immunité ? Fin de partie

  • [ Info Santé ] Renforcer son immunité ? Fin de partie

    Tout le monde ou presque a déjà sa recette magique. Pourtant, il n’existe pas une seule, mais de nombreuses solutions naturelles qui permettent de préserver voire majorer notre immunité. Il est temps de prendre soin de nous après le confinement.

    Les 2 solutions pour vous aider à améliorer votre immunité ?

    Le Sport pour une bonne immunité

    Comme nous l’avons vu, l’hygiène de vie est importante pour votre système immunitaire et la pratique régulière de sport en fait partie.

    Running at the Beach

    En plus de favoriser une bonne santé globale, l’exercice a aussi un effet direct sur l’immunité. En améliorant la circulation sanguine, l’exercice permettrait aux diverses substances du système immunitaire de circuler plus facilement dans le corps. Aussi, certaines composantes immunitaires sont stimulées par l’activité physique.

    Attention, la pratique de sport excessive diminue au contraire l’immunité en épuisant le système. Si vous n’êtes pas un grand sportif, le simple fait de marcher au moins 30 min par jour est déjà bénéfique pour votre circulation.

    La fatigue et le manque de sommeil fragilisent également l’organisme. Ainsi, les personnes ayant une mauvaise qualité de sommeil seraient plus vulnérables aux infections avec une réponse immunitaire plus faible.

    Running at the Beach

    Comment l’ostéopathie peut agir pour booster notre immunité ?

    Ostéopathie et système lymphatique

    Les cellules du système immunitaire se déplacent dans le corps via le système lymphatique composé : d’un réseau de vaisseaux lymphatiques qui circulent en parallèle au réseau veineux, mais aussi de tous les organes ou tissus qui produisent ou stockent les cellules immunitaires (moelle osseuse, rate, thymus, tissus lymphoïdes associés aux muqueuses et ganglions lymphatiques). 

    Lors de son parcours, la lymphe absorbe les agents infectieux afin de les éliminer. La destruction de ces agents peut avoir lieu dans les vaisseaux, mais aussi et surtout au niveau des ganglions, qui ont un rôle de filtration.

    Le réseau de la lymphe, comme tous les autres, est enveloppée et soutenu par le tissu conjonctif que l’on appelle le fascia. Cette fine membrane fibreuse et malléable, enveloppe l’ensemble des structures corporelles : les muscles, les os, les vaisseaux, les organes. Les fascias servent de matrice et de support au corps humain. 

    On les retrouve partout dans le corps, assurant une certaine continuité entre les différents systèmes puisqu’ils relient les structures anatomiques entre elles.

    L’importance des fascias en ostéopathie pour traiter le système immunitaire

    Les fascias et les tissus conjonctifs constituent le tissu de support du système lymphatique et forment des chemins pour permettre aux cellules immunitaires d’atteindre les tissus via les vaisseaux et les ganglions. 

    Lors de traumatismes, de mauvaises positions, ou de stress par exemple, les fascias vont avoir tendance à se rétracter, et à perdre de leur visco-élasticité. Cette perte de mobilité et cette diminution du glissement des structures fasciales entre elles entraîne une altération de la vascularisation et des apports liquidiens, pouvant entrainer une faiblesse de la réponse immunitaire.

    Les tensions de tractions de fascias pouvant donc ralentir le flux lymphatique du système immunitaire, la libération myofasciale par votre ostéopathe va améliorer la circulation de la lymphe dans tout le corps ou à un certain niveau afin d’augmenter la vitesse ou la récupération des blessures et des maladies.

    La profession médicale ostéopathique reconnaît depuis longtemps l’importance du système lymphatique dans le maintien de la santé. Le flux lymphatique étant influencé par la compression ou la tension myofasciale, votre ostéopathe va utiliser des techniques de manipulation afin de relâcher les zones de congestion tissulaire susceptibles de gêner le réseau lymphatique. Il va ainsi permettre de rétablir le flux lymphatique.

    L’ostéopathie, dans cette perspective, attache une attention particulière à certaines zones étroitement liées au drainage et au flux du système lymphatique.

    Le diaphragme, muscle clé pour la respiration et notre immunité

    Le diaphragme est un muscle du corps très important impliqué dans la respiration. Il intéresse l’ostéopathe pour de nombreuses raisons.

    Le traitement manipulatif ostéopathique du diaphragme permet dans ce contexte d’améliorer la mécanique respiratoire. La respiration est une fonction vitale étroitement liée à la régulation du système nerveux, à la circulation sanguine, à la digestion, à l’élimination des toxines et au tonus en général.

    De plus, le diaphragme laisse passage au conduit thoracique, qui récupère la majorité de la lymphe du corps. Ce conduit traverse le diaphragme au niveau du hiatus formé par les piliers du diaphragme, avec l’aorte.

    La citerne de Pecquet est une structure qui représente un sac de dilatation contenant de la lymphe, encadrée par les piliers du diaphragme. Elle se situe en regard de la deuxième (L2) ou de la troisième vertèbre lombaire (L3). Elle draine toute la lymphe issue de l’ensemble des ganglions lymphatiques sous-diaphragmatiques (système digestif, membres inferieurs).

    En libérant les piliers du diaphragme, le muscle, et ses différentes attaches, l’ostéopathe limite les tensions susceptibles de gêner le conduit thoracique et la citerne de Pecquet dans leur fonction de drainage.

    Un traitement ostéopathique global

    Le corps étant un tout, votre ostéopathe veille à libérer le bassin, les lombaires et les membres inférieurs pour prendre en compte toutes les zones de congestion tissulaire et leur impact sur la circulation vers cette citerne de Pecquet et ce canal thoracique.

    Le conduit thoracique longe également tout le thorax dans le médiastin postérieur, d’où l’importante de traiter et soulager les tensions mécaniques de la colonne vertébrale et du thorax.

    Il se jette ensuite dans le confluent veineux de Pirogoff avec le canal thoracique droit qui draine notamment le côté droit supérieur (tête, cou, membre sup). Ce confluent, zone lymphatique importante, se situe à l’arrière de l’extrémité médiale de la clavicule gauche. Votre ostéopathe, en relâchant les structures avoisinantes du confluent, améliore la capacité de circulation et de drainage à ce niveau. Pour se faire, il libère la partie haute du corps notamment l’orifice supérieur du thorax (clavicules, premières cotes, sternum, les muscles scalènes, les cervicales, etc…).

    Ostéopathie crânienne et immunité 

    En plus de libérer la surface de soutien tissulaire du système lymphatique, l’ostéopathie a un rôle de normalisation et de régulation au niveau du système nerveux autonome (SNA), décrit comme étant en lien avec la circulation de la lymphe à travers les vaisseaux lymphatiques.

    En effet, le SNA régule la contractilité des vaisseaux et leur état de tension et exerce un système de « propulsion lymphatique » à visée circulatoire. Il est nécessaire que votre ostéopathe libère correctement les structures pouvant influencer l’activité du SNA, comme les vertèbres et les côtes par exemple, proches des ganglions sympathiques, afin d’améliorer le flux lymphatique.

    Il existe également des techniques ostéopathiques de stimulation en rapport avec ce mécanisme, utilisées pour stimuler le système nerveux autonome afin de booster la circulation lymphatique.

    Abonnez-vous pour suivre les prochains articles….

Haut